Actualités et évènements

Message du  ministère de l’éducation nationale en direction des apprenants et leur famille, sur la vaccination des 12/18 ans pour un été et une rentrée en toute sérénité.

Par admin hector-guimard, publié le vendredi 18 juin 2021 18:59 - Mis à jour le vendredi 18 juin 2021 18:59
covid.bmp

Message du  ministère de l’éducation nationale en direction des apprenants et leur famille, sur la vaccination des 12/18 ans pour un été et une rentrée en toute sérénité.

 Les élèves de collège et de lycée pourront se faire vacciner contre la Covid-19 à partir du 15/6/2021.

 Pourquoi vacciner les adolescents de 12 à 18 ans ?

Pour stopper la pandémie et retrouver une vie normale, les chercheurs et laboratoires du monde entier se mobilisent pour développer des vaccins efficaces contre la Covid-19. En plus des mesures barrières, la vaccination permettra de réduire l’impact de l’épidémie et de réduire la mortalité et la morbidité liées à l’infection virale.

 À partir du 15 juin 2021, les adolescents âgés de 12 à 18 ans pourront se faire vacciner.

La vaccination des adolescents contribuera à terme au retour à un fonctionnement habituel des écoles et des établissements permettant :

  • d’offrir des conditions optimales de réussite des élèves et de lutter contre le décrochage ;
  • de favoriser le bien-être des élèves grâce à un retour apaisé en collectivité ;
  • de limiter les risques pour les personnels et les élèves fragiles.

 Tous les autres apprenants et notamment étudiants âgés de plus de 18 ans, peuvent d’ores et déjà  se faire vacciner sans modalités particulières.

 Comment fonctionne un vaccin ?

Lorsqu’on tombe malade, notre système immunitaire se défend en fabriquant notamment des anticorps. Ils sont destinés à neutraliser et aider à éliminer le virus à l’origine de la maladie.

Le professeur Alain Fisher répond à vos questions dans une vidéo sur le site du ministère

Le site Vaccination info service : https://vaccination-info-service.fr/

La démarche de se faire vacciner reste un choix personnel, dans le respect de l’autorité parentale pour les mineurs. L’Éducation nationale doit toutefois, sans être prescriptive, contribuer à éclairer cette décision.

Pièces jointes

À télécharger

 / 1